Expériences de traduction ...
Blog de Michel Politis, Professeur au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d'Interprétation de l'Université ionienne (Corfou - Grèce)

Δευτέρα, 29 Αυγούστου 2011

Διεθνές συνέδριο: Translation, Texts, Media / Traduction, textes, médias


 
25th Conference of the Canadian Association for Translation Studies ( CATS)
XXVe Congrès de l’Association canadienne de traductologie (ACT)
Wilfrid Laurier University and University of Waterloo, Waterloo, Ontario
Dates: May 30 to June 1, 2012
Program Chair: Christine York

If we take as a starting point the definition of “text” given by Rastier (2001)—“a text is an empirically attested linguistic suite, produced within a specific set of social practices, and affixed to some form of support”—we can consider ways in which that definition has been expanded in recent years: in the semiotic sense, to encompass any assemblage of signs that exists in any medium, so that images, audio recordings, etc. are also texts; and in the hypertextual sense, to include non-stable and non-sequential entities like video games and the “iconotexts” characteristic of the Internet, in which writing, images and sounds all share the same space (Gervais 2008).

How has translation studies engaged with an expanded definition of text, and accordingly, of the terms “source text” and “target text”? How has the discipline evolved given the increasingly ubiquitous presence of screens of all kinds in our lives? The Canadian Association for Translation Studies invites proposals for papers that deal with the challenges of translating texts that are non-written (oral literature in ethnography, museum translation), non-verbal (intersemiotic translation), non-linear (video and online games) and multi-channel (audiovisual translation, multimedia translation).

Gervais, Bertrand (2008). “Is There a Text on This Screen? Reading in an Era of Hypertextuality,” in A Companion to Digital Literary Studies, ed. Susan Schreibman and Ray Siemens. Oxford: Blackwell Publishing.
Rastier, François (2001). Arts et sciences du texte. Paris: Presses Universitaires de France.

We welcome both theoretical and practical papers on a wide range of topics, including but not limited to the following themes:
1. Translation of a polysemiotic or multi-channel source text
Traditional modes of audiovisual translation (subtitling, dubbing, voice-over);
New modes of audiovisual translation (opera and theatre surtitling, real-time subtitling);
Media accessibility (captioning for the hearing impaired, audiodescription for the visually impaired, sign language interpretation).

2. Translation of a digital or online source text
Translation of e-literature, hypertext, Web-based literary experimentation;
Translation of video and online games;
Fansubbing, fan translation of video games and comics, crowdsourced translation of Web sites.

3. Situations in which the source text must be interpreted or constructed for translation to occur
Recording and translating oral texts in ethnography;
Cultural translation, translation in museum practices;
Intersemiotic translation between different types of media;
Pseudotranslations (in which texts are passed off as translations without a corresponding source text having existed).

Paper presentations should not exceed 20 minutes in length. Abstracts must be submitted electronically, as either .DOC or .RTF files. Please submit two abstracts: the first (to be included in the program) should be approximately 300 words, and the second (to be included in the grant application) should be no more than 150 words. Both abstracts should be sent to Christine York at cyork@alcor.concordia.ca no later than September 15, 2011.

Please include the following information with your abstracts:
NAME:
PROFESSIONAL AFFILIATION:
MAILING ADDRESS:
TELEPHONE NUMBER:
EMAIL ADDRESS:
ACADEMIC DEGREES OR DIPLOMAS:
THREE IMPORTANT AND RECENT PUBLICATIONS:
You may consult the CATS website for further details: http://www.uottawa.ca/associations/act-cats


Traduction, textes, médias / Translation, Texts, Media
XXVe Congrès de l’Association canadienne de traductologie (ACT)
Université Wilfrid Laurier et Université de Waterloo, Ontario
Du 30 mai au 1 juin 2012
Responsable de programme : Christine York

À partir de la définition selon laquelle « un texte est une suite linguistique empirique attestée, produite dans une pratique sociale déterminée, et fixée sur un support quelconque » (Rastier 2001), on peut considérer les nouveaux sens que le texte a reçus ces dernières années. Pris dans son acception sémiotique, le texte englobe tout assemblage de signes dans un médium quelconque, de sorte qu’une image ou un enregistrement audio par exemple soient aussi des textes. Dans son sens hypertextuel, le texte comprend tout objet instable et non séquentiel, tel que le jeu vidéo et l’« iconotexte » caractéristique du Web, où l’écrit, l’image et le son partagent un espace (Gervais 2008).


Comment la traductologie a-t-elle pris en considération ce sens élargi du texte et plus particulièrement, du texte source et du texte cible? Comment la discipline a-t-elle évolué au gré de l’omniprésence croissante de l’écran? L’Association canadienne de traductologie sollicite des propositions de communications sur la traduction du texte non écrit (littérature orale en ethnographie, muséologie en tant que traduction), du texte non verbal (traduction intersémiotique), du texte non linéaire (jeu vidéo et en ligne) et du texte multivoie (traduction audiovisuelle et multimédiatique).

GERVAIS, Bertrand (2008). « Is There a Text on This Screen? Reading in an Era of Hypertextuality », dans . S. Schreibman et R. Siemens, dir., A Companion to Digital Literary Studies. Oxford, Blackwell Publishing.
RASTIER, François (2001). Arts et sciences du texte. Paris, Presses Universitaires de France.

Nous sollicitons des présentations de nature théorique ainsi que des études de cas sur un ensemble de thèmes variés, dont voici une liste non exhaustive :

1. Traduction d’un texte polysémiotique ou multivoie
-Modes traditionnels de traduction audiovisuelle (sous-titrage, doublage, voix hors-champ);
-Nouveaux modes de traduction audiovisuelle (surtitrage d’opéras et de pièces de théâtre, sous-titrage en temps réel);
-Accessibilité médiatique (sous-titrage pour sourds et malentendants, audiodescription pour les personnes ayant une déficience visuelle, interprétation gestuelle).

2. Traduction d’un texte numérique ou en ligne
-Traduction de la cyberlittérature, de l’hypertexte et de textes expérimentaux sur le Web;
-Traduction de jeux vidéo et en ligne;
-Sous-titrage sauvage, traduction de jeux vidéo ou de mangas par les amateurs et traduction de sites Web externalisée à grande échelle.

3. Interprétation ou construction d’un texte source en vue de sa traduction
-Enregistrement et traduction de textes oraux en ethnographie;
-Traduction culturelle, traduction dans les pratiques muséologiques;
-Traduction intersémiotique ou intermédiatique;
-Pseudotraduction (prétendue traduction d’un texte source inexistant).
Les communications devront se limiter à 20 minutes. Veuillez nous faire parvenir par courrier électronique deux résumés en format .DOC ou .RTF. Le premier résumé (qui sera inclus dans le programme) comptera environ 300 mots et le second (inclus dans la demande de subvention) ne devra pas dépasser 150 mots. Ces deux résumés doivent être envoyés à Christine York (cyork@alcor.concordia.ca) au plus tard le 15 septembre 2011.
Nous vous prions de joindre à votre proposition les renseignements suivants :
NOM :
AFFILIATION PROFESSIONNELLE :
ADRESSE POSTALE :
NUMÉRO DE TÉLÉPHONE :
ADRESSE ÉLECTRONIQUE :
DIPLÔMES :
TROIS PUBLICATIONS IMPORTANTES ET RÉCENTES :
Pour tout renseignement complémentaire, veuillez consulter la page web de l’Association à l’adresse suivante : http://www.uottawa.ca/associations/act-cats

Δεν υπάρχουν σχόλια: