Expériences de traduction ...
Blog de Michel Politis, Professeur au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d'Interprétation de l'Université ionienne (Corfou - Grèce)

Πέμπτη, 27 Δεκεμβρίου 2018

Διεθνές συνέδριο: « Regards croisés sur la place du français dans des sociétés en mutation » Αθήνα, 4-8 Σεπτεμβρίου 2019



a Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF), la Commission de l’Europe de l’Ouest (CEO), la Commission de l’Europe Centrale et Orientale (CECO), l’Association des Professeurs de Français de Grèce (APF fu) et l’Association des professeurs de langue et de littérature françaises (APLF du), en partenariat avec des universités et les instances éducatives helléniques ainsi qu’avec le soutien de l’OIF, de l’Ambassade de France et des Ambassades Francophones en Grèce, organisent le
3e Congrès européen de la FIPF « français, passion pour demain ! »

qui se tiendra à Athènes du 4 au 8 septembre 2019 autour de la thématique :

« Regards croisés sur la place du français dans des sociétés en mutation ».


Lieu du congrès

Lycée Léonin de Nea Smyrni
2, rue Themistokli Sofouli
172 22 - Nea Smyrni
Tél.: +30 2109418011
Pour localiser le centre du congès sur la carte Google cliquer ici


Appel à communication

La Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF), la Commission de l’Europe de l’Ouest (CEO), la Commission de l’Europe Centrale et Orientale (CECO), l’Association des Professeurs de Français de Grèce (APF fu) et l’Association des professeurs de langue et de littérature françaises (APLF du), en partenariat avec des universités et les instances éducatives helléniques ainsi qu’avec le soutien de l’OIF, de l’Ambassade de France et des Ambassades Francophones en Grèce, organisent le
3e Congrès européen de la FIPF « français, passion pour demain ! »
qui se tiendra à Athènes du 4 au 8 septembre 2019 autour de la thématique :
« Regards croisés sur la place du français dans des sociétés en mutation ».
ArgumentaireAxes thématiques
Langue du congrès : le français

Modalités d’intervention aux travaux du congrès :
  • Communications de 20 minutes (+ 10 minutes de discussion)
  • Ateliers de travail de 45 minutes
  • Ateliers de travail de 90 minutes
  • Symposiums de 1h30 (+ 30 minutes de discussion)
  • Présentations vidéo : 15 minutes de projection (+ 15 minutes de discussion)
  • Posters thématiques exposés dans les locaux du congrès
NB: Toute personne ne devrait intervenir qu’avec un seul titre et type d’intervention.
Conditions de soumission d’une proposition d’intervention
Les propositions d’intervention comporteront :
  • un résumé de 350 mots environ (pas plus de 2 000 caractères espaces non comprises) et jusqu’à 5 notions-clés
  • une brève justification du choix de l’axe
  • une bibliographie indicative (5 titres maximum)
Toutes les propositions d’intervention seront :
  • soumises avant le 15 janvier 2019 sur ce site du congrès
  • examinées et évaluées à l’aveugle par le comité scientifique, qui sera également chargé de la sélection des textes proposés pour la publication des Actes.
Les dépositaires d’une proposition seront informés des décisions du comité scientifique après le 15 mars 2019.
Veuillez vous connecter avant de soumettre une communication.



AXE I : LE FRANÇAIS, LANGUE DE MÉDIATION
  • Politique linguistique : quelles actions pour la promotion du français au statut de langue de médiation ?
  • La problématique d’intégration à la communauté francophone :
    • appartenance et construction identitaires
    • identités linguistiques et identités culturelles
    • approche sociobiographique…
  • Le français vecteur de remédiation aux problèmes d’intercompréhension et d’intégration dans les sociétés plurilingues et pluriculturelles (amplification des courants migratoires ; mobilité estudiantine, mobilité professionnelle…)
  • Les nouveaux enjeux des formations en langue/culture française
    • contribuer à la construction de l’identité et de la citoyenneté
    • servir de passerelle à d’autres cultures
    • ouvrir à d’autres conceptions du monde
    • favoriser la prise de conscience d’une citoyenneté transnationale…
  • Le caractère actionnel de la médiation linguistique et culturelle
  • La traduction, vecteur de médiation entre les cultures
  • L’opération traduisante et ses problèmes
  • Le français dans le cadre de la géopolitique des langues

Axes thématiques

AXE II : LE FRANÇAIS, LANGUE DE CULTURE
  • Du culturel au socioculturel (tendance à mettre l’accent sur l’aspect social et sociétal de la culture)
  • De l’interculturel à l’intraculturel en classe de français
  • Diversité culturelle et diversité linguistique
  • La promotion de la diversité culturelle et linguistique au sein de l’espace francophone
  • Francophonie et variété du français : variation diatopique, diastratique et diaphasique
  • La problématique des rapports langue-culture : des traces de la culture dans l’expression langagière (locutions/expressions figées/imagées ; proverbes et citations qui renvoient à des caractéristiques socio-culturelles…)
  • La littérature en langue française : domaine du dialogue des cultures
  • La littérature en langue française : moyen d’acquisition de savoirs socioculturels
  • L’impact des migrations sur les littératures francophones
  • La place et les fonctions du texte littéraire en classe de langue
  • Didactiser le texte littéraire pour la classe de FLE
  • Exploitation phonologique du texte littéraire
  • La place et les fonctions de l'écriture créative en classe de FLE
  • Pratiques littéraires dans l’enseignement du français (L1, L2, FOU…)
  • Pratiques d’écriture littéraire en classe de FLE
  • Pratiques théâtrales en classe de FLE
  • L’apport des ressources documentaires numériques à l’enseignement de la littérature
  • La culture francophone à travers des documents multimédias
  • L’ordinateur au service de l’enseignement de la littérature

AXE III : LE FRANÇAIS, LANGUE DE PROFESSIONNALISATION
  • La problématique actuelle de la formation des enseignants de français : nouveaux Référentiels de connaissances et compétences à construire eu égard aux
    • nouveaux publics d’élèves/apprenants linguistiquement hétérogènes et aux exigences socioprofessionnelles et culturelles élargies
    • nouveaux contextes d’enseignement/apprentissage
    • nouveaux enjeux éducatifs et socio-professionnels…
  • Les divers types de formation des enseignants de langues : avantages et inconvénients
    • Formation tout au long de la vie
    • Formation à distance/en ligne
    • Formation en alternance
    • Formation plurilingue
    • Formation pluridisciplinaire (optimiser les possibilités d’insertion professionnelle…)
  • Former à l’enseignement
    • du français langue première – langue seconde – langue étrangère
    • du français langue générale – français langue de spécialité – LEA : passerelles et ouvertures
  • Professionnaliser la formation des enseignants de langue

AXE IV: LE FRANÇAIS, LANGUE DE PRATIQUES DE CLASSE INNOVANTES
  • Des pratiques scolaires aux pratiques sociales de la langue
    • Diversification et enrichissement des pratiques langagières francophones
      • Ouverture à des variétés (parlers, registres, styles)
      • Intégration de nouveaux vocabulaires, spécialisés ou exolingues
      • Enseignement grammatical
      • Variation(s) phonologique(s) et FLE
      • Enseignement de la phonétique dans une classe de FLE en mutation
      • Nouvelles pistes d’évaluation de la compétence orale
    • Nouvelles approches pour l’enseignement du français (L1, L2, …, FOS, FOU, FLI…) imposées par les nouvelles réalités scolaires, les nouveaux publics, les nouveaux contextes
    • Approches didactiques : de la didactique sensorielle à la didactique heuristique
      • Approche actionnelle alias Approche fondée sur les tâches
      • Approche par compétences
      • Approche comparative/contrastive
      • Approches culturelle, transculturelle
      • « Approches plurielles des langues et des cultures » (approche interculturelle ; éveil aux langues ; intercompréhension entre les langues parentes ; didactique intégrée des langues apprises)
      • Approche pluridisciplinaire
      • Approches interactionnistes de l’acquisition des langues (téléprésence immersive, médias/réseaux sociaux…)
    • Des pédagogies transmissives aux pédagogies actives et participatives : Pédagogie différenciée ; Pédagogie du contrat ; Pédagogie du projet (échanges scolaires et Erasmus+, Projet EMILE…) ; Pédagogie inversée ; Pédagogie alternative…
  • Évaluation et certification de connaissances/compétences en langue

AXE V : LE FRANÇAIS, LANGUE DES PRATIQUES NUMÉRIQUES
  • Ressources numériques éducatives : manuels numériques et/ou numérisés, espaces numériques de travail (ENT), sites Web éducatifs ou grand public
  • Place et fonctions des produits/ressources multimédias en classe de français
  • Divers types d’enseignement en ligne : présentiel enrichi, hybride/mixte, à distance
  • Environnements d’enseignement/apprentissage numériques : plateformes d’apprentissage en ligne, outils numériques d’enseignement synchrones et/ou asynchrones, apprentissage mobile (M-learning), MOOCs, etc.
  • Οutils web2 : médias et réseaux sociaux, wikis, podcasts, web radio, outils de gestion, etc.
  • Apprentissage formel/informel à l’ère du numérique
  • Apprentissage en ligne par le jeu : jeux en ligne, gamification (ou ludification)
  • Usage responsable et éthique du numérique
  • Numérique et globalisation : quel impact sur l’enseignement/apprentissage des langues ?



Σάββατο, 13 Οκτωβρίου 2018

Διεθνές συνέδριο: L’ENSEIGNEMENT ET L’APPRENTISSAGE DES LANGUES SECONDES ET ÉTRANGÈRES : ENTRE CONTINUITÉS ET SPÉCIFICITÉS, 13-14 mai 2019 Université de Sherbrooke, Québec, Canada


L’ENSEIGNEMENT ET L’APPRENTISSAGE DES LANGUES SECONDES ET ÉTRANGÈRES : ENTRE CONTINUITÉS ET SPÉCIFICITÉS

8e colloque international sur la didactique des langues secondes (CIDLS8)

13-14 mai 2019 Université de Sherbrooke, Québec, Canada




Date limite: 31 octobre 2018

Acceptation annoncée : 3 décembre 2018

Langues officielles du colloque : français et anglais

Le Collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture, de l’Université de Sherbrooke, en collaboration avec l’Université Bishop’s, vous convie au 8e colloque international sur la didactique des langues secondes (CIDLS8). Le colloque vise à mettre en valeur les recherches en didactique des langues, les approches pédagogiques novatrices et les pratiques basées sur des appuis théoriques dans le contexte de l’enseignement postsecondaire actuel. Le CIDLS8 offrira un forum propice au partage des recherches et des pratiques pédagogiques, aux collaborations futures et aux discussions portant sur les succès et les défis que présentent les situations d’enseignement et d’apprentissage selon les deux axes suivants : les continuités et les spécificités.

L’axe des continuités

        La continuité dans le parcours de formation: quel arrimage avec les apprentissages antérieurs? Quelle progression des apprentissages? Un apprentissage tout au long de la vie?

        La continuité des apprentissages entre les langues première, seconde, étrangère: vers une didactique du plurilinguisme?

        La continuité entre les contextes formels et informels d’apprentissage: apprentissage communautaire et expérientiel vs apprentissage académique; vers de nouveaux liens et des innovations pédagogiques à l’ère numérique?

L’axe des spécificités

        Quelles approches pédagogiques pour enseigner les langues dans l’enseignement postsecondaire?

        Quelle prise en compte des profils des apprenants ?

        Quelles finalités d’apprentissage : des langues sur objectifs spécifiques, un apprentissage des genres académiques, la préparation à des compétences professionnelles?

        Quelle formation des enseignants de langues du postsecondaire?

Conférenciers invités

        Jean-Marc Defays, professeur à l’Université de Liège (Belgique), Président de la Fédération internationale des professeurs de français

        Katherine Rehner, professeure à l’Université de Toronto-Mississauga et à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (Canada)

        Miles Turnbull, vice-principal académique de l’Université Bishop’s (Québec, Canada)

Les propositions de communication (20 minutes), d’atelier interactif (60 minutes) et/ou de session thématique (60 minutes, 3-4 intervenants) doivent porter sur les axes susmentionnés ou sur tout autre sujet directement relié au thème du colloque.

Les propositions de communication (maximum 300 mots) doivent être soumises en français ou en anglais avant 23 h 59 (heure de l’Est) le 31 octobre 2018, en utilisant le formulaire accessible à la gauche de l’écran (bouton Soumettre un résumé).

Différents projets de publication sont envisagés pour la diffusion ultérieure d’une partie des travaux qui seront présentés.

Pour joindre le comité organisateur CIDLS8 :


Comité scientifique


Katia Aily de Camargo (Université fédérale du Rio Grande do Norte)

Frédérique Arroyas (Université de Guelph)

Catherine Caws (Université de Victoria)

Jeroen Darquennes (Université de Namur)

Simone Dantas-Longhi (Universidade Federal de Viçosa)

Olivier Dezutter (Université de Sherbrooke)

Flavia Fazion (Centre de langues du Parana)

Nicolas Guichon (Université Lumière-Lyon2)

Corinne Haigh (Université Bishop’s)

Marie-Josée Hamel (Université d’Ottawa)

Rosa Junghwa Hong (Université de Toronto à Mississauga)

Sunny Man Chu Lau (Université Bishop’s)

Denis Liakin (Université Concordia)

Natallia Liakina (Université McGill)

Eliane Lousada (Universidade de São Paulo, Université de Guelph)

Laura Masello (Université de la République, Uruguay)

Deborah Meunier (Université de Liège)

Denise Mohan (Université de Guelph)

Stéphanie Nutting (Université de Guelph)

Émmanuelle Rassart (Université de Louvain)

Julie Sykes (Université de l’Oregon)

Lynn Thomas (Université de Sherbrooke)

Adelina Vasquez Herrera (Université autonome de Queretaro)

Comité exécutif du CIDLS8

Rosa Junghwa Hong (Université de Toronto à Mississauga)

Natallia Liakina (Université McGill)

Eliane Lousada (Universidade de São Paulo, Université de Guelph)

Anne-Sophie Troit (Université de Guelph)


Τετάρτη, 3 Οκτωβρίου 2018

Διεθνές συνέδριο: APPEL À COMMUNICATIONS : "Didactiques plurilingues et médiations inter/trans-culturelles : prendre en compte le patrimoine culturel des élèves pour construire une société inclusive et plurielle", Le Mans (France) 28-29 mars 2019

APPEL À COMMUNICATIONS
    
           
Didactiques plurilingues et médiations inter/trans-culturelles : prendre en compte le patrimoine culturel des élèves pour construire une société inclusive et plurielle
28-29 mars 2019 Le Mans (France)

Date limite: 30 novembre 2018


1. Contexte de l'appel

Le colloque s’inscrit dans l’axe 2 du programme de recherche Amicaé° « Analyse des Médiations Innovantes de la Culture et de l'Art pour une Europe ouverte » (RFI Alliance Europa). L’objectif du volet éducatif de cet axe est d’observer, expérimenter, accompagner et analyser des pratiques de classe innovantes, prenant en compte la diversité linguistique et culturelle des élèves. Plus particulièrement, nous cherchons à observer l’éventuelle influence des actions mettant en œuvre la découverte et le partage du patrimoine culturel matériel et immatériel de chacun(e), sur les apprentissages (notamment langagiers) des élèves : apprendre à se reconnaitre et à agir en tant qu’acteur d’une identité plurielle (re)composée (Perregaux et al., 2001). Nous cherchons en outre à analyser si et comment ces actions peuvent influer sur le regard que les différents acteurs concernés (enfants/adolescents, acteurs éducatifs, parents) portent sur leur(s) langue(s) et culture(s), et sur la place de celles-ci dans leur capacité à agir dans et sur le monde.

Le volet de cet axe de recherche pose notamment les questions suivantes :

- Ces pratiques à la fois outil de médiation et outil de compréhension de l’autre facilitent-elles une recomposition identitaire non conflictuelle pour ces jeunes en situation d’exil, permettent-elles de lever les obstacles culturels ou psychoaffectifs qui peuvent entraver leur parcours ?

- Quels enjeux pour l’Ecole et la formation des acteurs éducatifs les pratiques actuelles d’accueil des élèves migrants observées, en France et à travers l’Europe, (ré)interrogent-elles ou de quels enjeux se font-elles l’écho ?

- La prise en compte et le partage du patrimoine culturel matériel et immatériel de l’élève changent-ils le regard sur l’élève migrant ou de façon plus large, sur la diversité linguistique et culturelle et la façon de l’appréhender en classe / formation ? Et si oui comment ?

-----------------------------------------------------------------

2. Thématiques du colloque

Ce colloque rassemblera des contributions de l’équipe du programme de recherche (Allemagne, Autriche, France, Grèce, Hongrie, Portugal, Suisse) et des contributions de chercheur(e)s extérieur(e)s au programme dont les thématiques et problématiques de recherche croisent l’un ou les champ(s) suivant(s) :

Analyses de pratiques et situations d’apprentissage (formelle ou informelle, scolaire ou non)  prenant en compte le patrimoine langagier et culturel (matériel et immatériel) des élèves (enfants, adolescents ou jeunes adultes), qu’ils soient allophones arrivants ou enfants d’une famille installée dans le pays d’accueil depuis plusieurs générations :

  • Quelles pratiques et quelles stratégies didactiques / éducatives

1) - d’accès aux ressources culturelles des élèves, produits ou héritages de leur histoire,

2) - de mobilisation et de transmission / valorisation / transformation de ces ressources actualisées et renouvelées dans un « ici » et « maintenant »?

  • A quelles « productions » de classe ces pratiques et stratégies mènent-elles (livres, saynettes, exposés, expositions, etc.) ? Comment ces productions rencontrent-elles ou s’approprient-elles le(s) genre(s) scolaire(s) et participent-elles ainsi aux objectifs visés dans les Programmes (acculturation à l’écrit, appropriation des langues définie comme « une transformation, en confrontation avec l’histoire et l’altérité des personnes, des situations, des “langues” » (Castellotti 2017), etc.) ?
  • Quels sont les sens, place et le rôle de ces pratiques dans la recomposition identitaire de ces jeunes, notamment en ce qui concerne les relations intergénérationnelles, le partage du patrimoine familial ou encore les enjeux vers davantage de cohésion sociale ?
  • Quels sont les rôles et places des parents, et de la famille, dans ces actions, comment y prennent-ils part ? Quels sont les leviers sur lesquels ils s'appuient pour prendre en compte leurs langue et leurs cultures ?

Formation des enseignants et des acteurs éducatifs :

  • Quels partenariats ou quelle pluridisciplinarité entre acteurs éducatifs et acteurs du patrimoine ces pratiques impliquent-elles ?
  • Quels sont les enjeux pour la formation des enseignants, pour les départements d’enseignement et de recherche d’histoire et didactique des langues ?
  • De quelles façons des actions associant le regard des métiers du patrimoine et de la culture dans les pratiques de classe réinterrogent-elles les pratiques de classe autour des langues et du langage, et de façon plus large la didactique des langues et les didactiques plurilingues ?

Bibliographie

Castellotti, V. (2017) Pour une didactique de l’appropriation : diversité, compréhension, relation. Paris : Didier.

Castellotti, V. et Moore, D. (2012). Valoriser, mobiliser et développer les répertoires plurilingues et pluriculturels pour une meilleure intégration scolaire. L’intégration linguistique et éducative des enfants et des adolescents issus de l’immigration. Strasbourg: Études et ressources, division des politiques linguistiques, Conseil de l’Europe.

Cucciniello, R. (2011). « La filiation à l'épreuve de la migration : une transmission controversée ? » Enfances & Psy, 50,(1), 108-118. doi:10.3917/ep.050.0108.

Dagenais, D., Moore, D., Sabatier, C., Lamarre, P. et Armand, F. (2009). Linguistic landscape and Language Awareness. In D. Gorter et E. Shohamy (dirs). Linguistic Landscape: Expanding the Scenery (p. 253-269). LEA/ Routledge.

Fabregat, M. (2009). « Défauts de transmission symbolique dans la migration. », Dialogue, 185,(3), 29-42. doi:10.3917/dia.185.0029.

Goï, C. (2015) « Langues et rencontre interculturelle en éducation : loyautés, conflits, autorisations », dans D. Lee-Simon et al. Accueillir l’enfant et ses langues : rencontres pluridisciplinaires sur le terrain de l’école. Paris : Riveneuve Éditions, p 95-118.

Idris, I. (2009). « Cultures, migration et sociétés : destin des loyautés familiales et culturelles chez les enfants de migrants. » Dialogue, 184,(2), 131-140. doi:10.3917/dia.184.0131.

Moro, M.-R. (2010). Nos enfants demain. Pour une société multiculturelle. Paris : O Jacob.

Moro, M.-R. (2012) Les enfants de l’immigration. Une chance pour l’école. Entretien avec J et D Peiron. Paris : Bayard.

Perregaux, C., Ogay, T., Dasen, P., & Leanza, Y. (Eds.). (2001). Intégrations et migrations : regards pluridisciplinaires. Paris: Harmattan.

Vatz Laaroussi, M. (dir.) (2015) Les rapports intergénérationnels dans la migration. De la transmission au changement social. Presses de l’Université du Québec, coll. Problèmes sociaux et interventions sociales.

Vatz Laaroussi, M. (2001) Le familial au cœur de l’immigration. Stratégies de citoyenneté des familles immigrantes en France et au Québec. Paris : L’Harmattan

Σάββατο, 29 Σεπτεμβρίου 2018

Κάρολ Μπέκερ: Η πρώτη υπότροφος του Ιδρύματος Fulbright (1989) στο ΤΞΓΜΔ του Ιονίου Πανεπιστημίου θυμάται...

Κάρολ Μπέκερ: «Κομμάτι της ζωής μου το να επιστρέφω στην Ελλάδα»
Την πρώτη φορά που έκανα αίτηση για υποτροφία Fulbright στην Ελλάδα, απορρίφθηκα. «Θα σκεφτόσασταν να πάτε στην Πολωνία; Το κρέας δεν μοιράζεται πια με το δελτίο. Θα ήταν ιδανική περίοδος να πάτε», μου είπε η εκπρόσωπος του ιδρύματος. Καθώς μιλούσαμε, αγνάντευα από το παράθυρό μου το Σικάγο. Ήταν μια μέρα του Ιανουαρίου με χαλάζι και, παρότι τα μισά μου γονίδια είναι πολωνικά, μπορώ να πω με πάσα ειλικρίνεια πως η συγκεκριμένη δεν ήταν δελεαστική προσφορά. Εκτός από το Αιγαίο και τη Μεσόγειο, με απασχολούσε επίσης η έρευνα των Ελληνίδων ποιητριών. Έπρεπε να βρεθώ στην Ελλάδα. Την επόμενη φορά που έκανα αίτηση, έλαβα το τηλεφώνημα που περίμενα, αν και όχι για την Αθήνα, που είχα ορίσει ως την πρώτη μου επιλογή, αλλά για την Κέρκυρα – ένα όνειρο που δεν το είχα φανταστεί.
Κι έτσι το 1989 έγινα η πρώτη υπότροφος του Ιδρύματος Fulbright που δίδαξε στο Ιόνιο Πανεπιστήμιο της Κέρκυρας. Μια κρύα νύχτα του χειμώνα, προσγειώθηκα στο αεροδρόμιο της Κέρκυρας, περιμένοντας να με υποδεχθεί ο πρόεδρος του Τμήματος Ξένων Γλωσσών, Μετάφρασης και Διερμηνείας, συνοδευόμενος από άλλα μέλη του διδακτικού προσωπικού. Αλλά φαίνεται ότι δεν περίμεναν κάποια σαν κι εμένα, αφού, όπως αποδείχθηκε, το γκρουπ είχε περάσει από μπροστά μου περισσότερες από μία φορές. Όταν επιτέλους συστηθήκαμε, ο πρόεδρος μου εξήγησε ότι δεν με αναγνώρισε ανάμεσα στο πλήθος, επειδή περίμενε να δει «μια Αμερικάνα», εννοώντας «κάποια ντυμένη σε παστέλ αποχρώσεις, που δεν ήταν σίγουρη αν η Κέρκυρα ήταν μέρος της Ιταλίας ή της Ελλάδας».
Το άτομο που συνάντησε εκείνο το βράδυ στο αεροδρόμιο ήταν μια Νεοϋορκέζα που ζούσε εκείνη την εποχή στο Σικάγο και που με το μαύρο της παλτό, αγορασμένο σε μια κρύα Αθήνα, την έκανε να μην ξεχωρίζει καθόλου από τους Έλληνες που είχαν κατέβει από το αεροπλάνο. Ήξερα και λίγα πράγματα για την Κέρκυρα, έχοντας περάσει μερικές εβδομάδες εκεί το 1967, όταν μπορούσες ακόμα να δεις δελφίνια να ξεπηδούν από το Ιόνιο πέλαγος.
Την πρώτη μου μέρα στο πανεπιστήμιο, ανακάλυψα πως ήμουν ήδη «περιβόητη»! Είχα στείλει τόσο πολλά άρθρα να φωτοτυπηθούν για τους φοιτητές και τις φοιτήτριές μου (εκείνη την εποχή ήταν ο μόνος τρόπος να φτιάξεις ένα πακέτο εκπαιδευτικού υλικού), που ο καημένος ο κύριος που δούλευε το φωτοτυπικό γκρίνιαζε ήδη για βδομάδες.
Η σχέση με τους φοιτητές
Την εποχή εκείνη προσέφερα δύο σεμινάρια: το ένα ήταν πάνω στην αμερικανική πολιτισμική ιστορία και το άλλο στην αμερικανική λογοτεχνία του 19ου αιώνα. Ήθελα να δώσω στα παιδιά που θα παρακολουθούσαν την πολιτισμική ιστορία μια αίσθηση της πολυπλοκότητας της αμερικανικής κοινωνίας, κι έτσι είχα στείλει πολλά άρθρα πριν από την άφιξή μου: πρωτότυπα έγγραφα της Ku Klux Klan, λεσβιακή ποίηση των Τσικάνος, αποσπάσματα από κείμενα του Frederick Douglass κ.ά.
Τα παιδιά που σπούδαζαν μετάφραση ήταν εκπληκτικά έξυπνα, γνώριζαν πολύ καλά αγγλικά, αλλά και άλλες ξένες γλώσσες. Για να διασκεδάσουν, έπαιρναν συχνά μια παράγραφο στα αρχαία, τη μετέφραζαν στα νέα ελληνικά, ύστερα στα γαλλικά ή στα ισπανικά, ή σε κάποια άλλη γλώσσα. Εκείνη τη χρονιά εκδόθηκε το πρώτο μου βιβλίο («Αόρατο δράμα – Οι γυναίκες μπροστά στο άγχος της αλλαγής») στα ολλανδικά και λίγο αργότερα στα ελληνικά, μεταφρασμένο από έναν φοιτητή και μια φοιτήτριά μου.
Είχα εκπλαγεί που δεν έρχονταν όλοι οι εγγεγραμμένοι στο μάθημα, αλλά τουλάχιστον πλησίαζαν το κτίριο και με χαιρετούσαν καθώς περνούσα τα καφέ στο Λιστόν, καθ’ οδόν προς το πανεπιστήμιο: «Γεια σας, κυρία Μπέκερ!» μου φώναζαν, χωρίς ενοχές ή εξηγήσεις. Οι καλύτεροι φοιτητές και φοιτήτριες που δίδαξα στο Ιόνιο Πανεπιστήμιο ήταν κάποιοι από τους πιο σκεπτόμενους φοιτητές που δίδαξα ποτέ, και στη συνέχεια έγιναν επιτυχημένοι μεταφραστές και συγγραφείς. Ζούσα έξω από την πόλη της Κέρκυρας, σ’ ένα χωριό που το έλεγαν  Άγιο Ιωάννη, στην πλαγιά ενός βουνού, και η ζωή του χωριού με είχε απορροφήσει. Αγόρασα ένα μικρό Fiat από έναν φίλο του σπιτονοικοκύρη μου, του Λάζαρου, επισκέφτηκα τους Παξούς και τους Αντίπαξους κι έκανα κάμποσα ταξίδια στην Αθήνα και στην Ευρώπη. Ξεπάγιασα στην υγρασία του χειμώνα και προσαρμόστηκα σε απεργίες των τραπεζών, των λεωφορείων, των ταχυδρομείων, των πλοίων και της ΔΕΗ. Απολάμβανα την άνοιξη, όταν άσπρα λουλουδάκια ξεφύτρωναν μέσα από τα μαύρα λιόπανα και το πράσινο ήταν παντού. Κι όλο τον καιρό πάλευα να μάθω ελληνικά. Έκανα επίσης φιλίες που συνεχίζονται και σήμερα.
Η ζωντάνια της Ελλάδας 
«Η Ελλάδα είναι η ερωτική σχέση που είχε ο Θεός με τον πλανήτη Γη», ανέφερε μια επιγραφή πάνω από την ταμειακή μηχανή ενός ελληνικού εστιατορίου του Σικάγο, όπου έτρωγα κάθε εβδομάδα για χρόνια. Η ζωντάνια της Ελλάδας είναι αυτή που μας γοητεύει όλους. Οι θεοί του Ολύμπου σίγουρα υπάρχουν ακόμα μέσα στους ανθρώπους, στα ονόματα που δίνουν στα παιδιά τους, στην ψυχή του τόπου. Το χαρακτηριστικό αυτό είναι που με φέρνει πίσω κάθε καλοκαίρι και με κάνει να ονειρεύομαι να ζήσω στην Κέρκυρα ή σ’ ένα άλλο ελληνικό νησί ξανά πολύ σύντομα. Πιστεύω πως είναι κομμάτι του ταξιδιού της ζωής μου να επιστρέφω στην Ελλάδα ξανά και ξανά, να ριζώνω βαθιά σ’ αυτή τη χώρα. Θα ευχαριστώ πάντα το Ίδρυμα Fulbright που με βοήθησε να εκπληρώσω αυτή μου τη μοίρα. 
* H Κάρολ Μπέκερ είναι συγγραφέας και πρύτανης του Columbia University School of the Arts.

Πηγή: Καθημερινή 18-9-2018