Expériences de traduction ...
Blog de Michel Politis, Professeur au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d'Interprétation de l'Université ionienne (Corfou - Grèce)

Πέμπτη, 16 Οκτωβρίου 2014

Appel à communications: Traducteurs à l’œuvre : approches ergonomiques des pratiques professionnelles et des formations de traducteurs Translators at Work : Ergonomic Approaches to Translation Practice and Training

Traducteurs à l’œuvre : approches ergonomiques des pratiques professionnelles et des formations de traducteurs
 
Translators at Work : Ergonomic Approaches to Translation Practice and Training












APPEL A COMMUNICATIONS (English version below)

 

La traduction est désormais considérée comme un système complexe englobant non seulement des acteurs et des compétences multiples mais aussi des interactions homme-machine et des facteurs environnementaux. Les traducteurs professionnels doivent remplir une multitude de tâches qui exigent des compétences linguistiques de compréhension et de production, des compétences avancées en extraction et gestion de l’information et un haut niveau de compétence dite instrumentale pour à la fois interagir avec les clients, manipuler des outils, sélectionner les sources d’information et gérer les contraintes organisationnelles. Ils travaillent dans l’urgence et évoluent dans un environnement de plus en plus informatisé, conçu pour augmenter la productivité, améliorer la cohérence et réduire les coûts. Les différents facteurs qui ont une influence sur le travail, le bien-être, l’identité et le perfectionnement des traducteurs méritent d’être analysés. Pour aborder l’activité du traducteur au travail, la perspective ergonomique fournit un cadre pertinent qui permet d’analyser les aspects cognitifs, physiques et organisationnels des pratiques professionnelles et de la formation initiale ou continue.
En 2010, l’université Stendhal a organisé à Grenoble un colloque qui a ouvert la voie à l’exploration des nombreuses interfaces entre la traduction et l’ergonomie. Cinq ans plus tard, il est temps de faire un bilan et d’étudier comment la situation a évolué d’un point de vue ergonomique, que ce soit au niveau des recherches en traductologie, des pratiques professionnelles ou de la formation des traducteurs.
Le principal objet du colloque est la traduction professionnelle vue sous l’angle de l’ergonomie ainsi que les implications de cette perspective sur les pratiques professionnelles et sur la formation. Il s’agit d’étudier la façon dont les nouvelles conditions de travail et les modifications de l’environnement professionnel influent sur les traducteurs et sur leurs performances, et comment ces changements peuvent être abordés aux différents niveaux de la formation initiale ainsi qu’en formation continue.

Les axes du colloque sont les suivants :

1. Ergonomie cognitive, physique ou organisationnelle appliquée à la traduction : impact sur l’activité traduisante, sur les processus cognitifs et l’organisation des tâches ; pratiques et problèmes liés à l’interface homme-machine ; approche critique des outils d’aide à la traduction ; ergonomie cognitive et intégration des connaissances ; aspects ergonomiques de la traduction collaborative.
2. Impact ergonomique des technologies sur les traducteurs et leurs pratiques : problèmes physiologiques et psychologiques (et leur éventuelle remédiation) liés aux interactions homme-machine (conditions de travail, gestion du temps et des ressources, réactions émotionnelles, conséquences sur l’identité, l’autonomie et la responsabilité).
3. Effets des technologies et pratiques sur la qualité des traductions : impact des outils technologiques (TAO, TA, CMS, ressources informatiques, corpus, outils de reconnaissance vocale, entre autres) sur la productivité et les normes de qualité, du fait des problèmes ergonomiques liés aux technologies elles-mêmes (utilisabilité, par exemple) et aux processus organisationnels.
4. Formation des traducteurs et ergonomie : les questions d’ergonomie cognitive, physique ou organisationnelle dans la formation des traducteurs ; ergonomie des environnements de travail réels et virtuels pour les apprentissages centrés sur le produit, sur le processus, sur des corpus ou sur des projets collaboratifs.


CALL FOR PAPERS

 

Increasingly, translation has come to be regarded as a complex system involving not only multiple competences and agents but also human-computer interactions and environmental factors. Professional translators carry out challenging multi-tasking activities requiring receptive and productive language proficiency, advanced information literacy skills and a high degree of instrumental competence within an irregular matrix of client expectations, translation tools, information sources and organisational constraints. They work within tight temporal deadlines in an increasingly technologized environment purporting to increase speed, improve consistency and reduce costs.
The various factors which impact on professional translators’ work, well-being, identity and continuing development warrant close investigation. Approaching the situated activity of translation from an ergonomic perspective provides an appropriate framework in which to analyse the cognitive, physical and organisational aspects of professional translation practice and the development of expertise.
In 2010, the Université Stendhal in Grenoble hosted a pioneering conference to explore the many interfaces between translation and ergonomics. Five years later, it is time to take stock and re-consider ergonomically relevant developments in translation studies, professional translation and translator training.
The principal focus of this conference lies on professional translation from the ergonomic perspective and on the implications of this approach for professional practice and translator training. The object is to consider the ways in which new working conditions and changes in the working environment are affecting translators and translation performance, and how such changes might be reflected in teaching on undergraduate, graduate and/or continuing professional development programmes.

The conference will address the following :

1. The cognitive, physical and/or organisational ergonomics of translation. Possible themes include the impact of ergonomic factors on translation practices, cognitive processes and organisational workflows, practices and problems at the human-machine interface, critical approaches to translation tools, cognitive ergonomics and knowledge integration, and ergonomic aspects of collaborative translation work.
2. The ergonomic impact of technologies on translators and translation practices. Topics that may be covered include physiological and psychological issues (and possible remediation) related to human-machine interactions, such as working conditions, time and resource management, emotional responses and effects on identity, autonomy and responsibility.
3. The effects of technologies and practices on translation quality. Potential lines of enquiry include the impact of tools and technologies (CAT, MT, CMS, information resources, corpora, speech recognition systems etc.) on productivity and quality standards as a result of ergonomic issues related to the technologies themselves (such as usability) and to organisational processes.
4. Translator training and (workplace) ergonomics. Possible areas are cognitive, physical and/or organisational ergonomics in translator training, the ergonomics of physical and virtual learning environments in product-oriented, process-oriented, corpus-based and/or collaborative project-based teaching.

Δεν υπάρχουν σχόλια: