Expériences de traduction ...
Blog de Michel Politis, Professeur au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d'Interprétation de l'Université ionienne (Corfou - Grèce)

Σάββατο, 18 Αυγούστου 2012

APPEL À CONTRIBUTIONS – REVUE REPÈRES - TITRE DU NUMÉRO : « LE TERME : UN PRODUIT SOCIAL ? »

Groupe de Recherche Do.Ri.F. – Université « Socioterminologie et textualité »
Date limite : 30 septembre 2012
Coordinateur du numéro : Luciana T. Soliman (Université de Padoue, Italie)

Les recherches les plus récentes semblent envisager la terminologie comme un phénomène complexe lié à la pratique sociale, même si les préoccupations de Wüster, ancrées dans la suppression des ambiguïtés des communications dans les domaines de la technique et de la science, ont conduit à une sous-estimation progressive du fonctionnement socio-discursif des unités terminologiques. L’ordre rêvé par l’ingénieur autrichien serait brisé par la dynamique communicationnelle et par les rapports de force instables des communautés professionnelles et scientifiques. Depuis longtemps les linguistes doués d’une certaine clairvoyance scientifique ont prévu le scénario d’une crise de l’approche normative : une sorte de bataille légitime est livrée par les terminologues et les analystes contre les discours « purs » des spécialistes, contre leur rationalisation autogérée du processus de négociation du langage, contre leur refus de la richesse explicative des unités synonymiques, les termes ne satisfaisant pas toujours à des exigences de dénomination... Sans doute, à proprement parler, le terme est-il le résultat d’un jeu d’initiatives communicatives et d’alliances dans la lutte des notions au sein du corps social.
 
Axes principaux
1) Le terme conçu comme une activité coopérative
1a) Le réglage du sens et l’intersubjectivité
2a) Les enjeux de la reformulation (la définition, la glose, la note du texte…)
2) Le terme conçu comme une valeur socioculturelle
2a) La vulgarisation
2b) La pédagogisation et l’accès aux connaissances
3) Le terme conçu comme le résultat d’une politique linguistique au service du locuteur
3a) Termes et pratiques sociales
3b) Soucis de standardisation et usage effectif

Date limite d’envoi des propositions : 30 septembre 2012

Soumission d’un résumé (de préférence en français, en alternative en italien ou anglais) de 300 mots environ (références bibliographiques non inclues). Normes de rédaction : TNR 12, interligne simple, marges justifiées. Attribuer un titre et indiquer l’axe où s’inscrit le projet.
Les propositions sont à envoyer à : luciana.soliman@unipd.it
Il est possible pour les non-francophones de soumettre leur projet en italien ou en anglais. Les articles qui seront acceptés seront traduits en français par le coordinateur du numéro.
Un auteur ne peut soumettre qu’une proposition en premier auteur. Les informations concernant l’auteur (titre de l’article, nom, affiliation, courriel) sont à inclure dans un fichier distinct, car les propositions seront évaluées de façon anonyme. Dans le cas des propositions en co-auteur, le premier auteur sera notre contact.

Comité de sélection :
Franco Bertaccini (Université de Bologne, Italie)
Danielle Londei (Université de Bologne, Italie)
Micaela Rossi (Université de Gênes, Italie)
Luciana T. Soliman (Université de Padoue, Italie)

Notification de sélection : 30 octobre 2012
Soumission des articles : 30 janvier 2013

Les articles, accompagnés d’un court résumé en anglais, ne doivent pas dépasser les 30 000 signes (espaces comprises). Une feuille de style sera fournie aux candidats sélectionnés.

Comité de lecture :
Franco Bertaccini (Université de Bologne, Italie)
Madalena Contente (Universidade Nova de Lisboa, Portugal)
Pierre Lerat (Université Paris XIII, France)
Maria Teresa Musacchio (Université de Padoue, Italie)
Micaela Rossi (Université de Gênes, Italie)
Luciana T. Soliman (Université de Padoue, Italie)

Notification d’acceptation : 30 avril 2013
Parution du numéro : deuxième semestre 2013

Δεν υπάρχουν σχόλια: