Expériences de traduction ...
Blog de Michel Politis, Professeur au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d'Interprétation de l'Université ionienne (Corfou - Grèce)

Δευτέρα, 8 Ιανουαρίου 2018

11es journées du réseau Lexicologie, Terminologie, Traduction à Grenoble : « Lexique(s) et genre(s) textuel(s) : approches sur corpus » 25-28 septembre 2018, Université Grenoble Alpes

11es journées du réseau Lexicologie, Terminologie, Traduction à Grenoble :
« Lexique(s) et genre(s) textuel(s) : approches sur corpus »
25-28 septembre 2018, Université Grenoble Alpes

Site du colloque : http://ltt2018.imag.fr/
Thématique

Les études lexicales ont connu un profond renouveau depuis quelques années avec l'exploitation massive de corpus de données textuelles pour les études linguistiques. Ces approches ont à la fois renouvelé les méthodes de collecte des données, mais aussi les descriptions linguistiques, désormais davantage basées sur l'usage.
 
Dans le domaine de la terminologie, les linguistes exploitent de façon croissante les logiciels d'extraction terminologique. Le renouveau théorique et méthodologique qui a marqué la discipline dans les années 2000 a profondément modifié les fondements mêmes de ces outils. La prise en compte de l’ensemble des catégories grammaticales à l’œuvre dans les textes spécialisés (verbe et adjectif notamment) a ouvert la voie à la conception d’outils ancrés dans une analyse textuelle et dans une optique lexico-sémantique. Plusieurs outils, librement disponibles comme TermoStat, facilitent l’extraction de termes simples et complexes au sein d’un environnement dédié au texte, dans une perspective de constitution de ressources spécialisées. Dans ce contexte, les terminologues exploitent davantage les corpus pour modéliser la combinatoire lexicale et syntaxique mettant en jeu des termes et permettant d’en décrire le sens, en lien avec le développement de bases de données terminologiques et phraséologiques et d’ontologies.

À côté de la terminologie, des travaux se développent sur les « lexiques de genre » comme le lexique scientifique transdisciplinaire, ce lexique invariant propre aux discours scientifiques, utile à maitriser dans l’écriture académique, ou le lexique du français sur objectifs universitaires, domaine disciplinaire qui se développe dans la francophonie. 

Enfin, les domaines de la lexicologie et de la lexicographie se sont aussi largement ouverts à l'exploitation de grands corpus, et la lexicographie électronique fait désormais l’objet d’un congrès international bisannuel spécifique, e-Lexicography. Il s’agit non seulement d’exploiter les corpus pour en observer les unités lexicales les plus saillantes, mais également d’extraire les expressions préfabriquées et les locutions, de repérer leurs propriétés combinatoires et d’exploiter les contextes lexico-syntaxiques afin d’affiner la description du sens lexical.

Dans cette édition 2018, nous souhaitons mettre l’accent sur les méthodes de description des unités lexicales exploitant les corpus textuels (une série d’ateliers sera également consacrée à ce thème).
Les contributions pourront ainsi porter sans exclusive sur :

  • Les méthodes de constitution de corpus, dans une perspective lexicale.
  • Les approches d’extractions terminologiques et d’unités lexicales spécialisées.
  • Le repérage et la modélisation des expressions polylexicales dans les corpus.
  • La modélisation des unités lexicales à l’aide des corpus textuels.
  • L’utilisation de corpus comparables et/ou parallèles pour l'étude de la traduction des unités terminologiques et des lexiques spécialisés.

Cependant, outre les thèmes présentés ci-dessus, les communications portant sur les thèmes centraux du réseau LTT (lexicologie, terminologie, traduction) pourront être acceptées.

Ce colloque s'adresse aux enseignants-chercheurs et chercheurs confirmés et accorde également une large place aux doctorant.e.s et jeunes chercheurs.

Les propositions de communication d’un volume de trois pages dont deux pages de texte (12 points, simple interligne) et une page de références bibliographiques accompagnées de 3 à 6 mots-clefs seront déposées d’ici le 15 mars 2018 directement sur la plateforme easychair à l’adresse suivante :https://easychair.org/conferences/?conf=ltt2018

Journées de formation
Les journées de formation auront lieu les 25 et 26 septembre. Les ateliers suivants seront proposés :
  • Logiciel NooJ (M. Silberztein)
  • Base Termostat (P. Drouin)
  • Corpus  Scientext et le lexique scientifique transdisciplinaire (A. Tutin)
  • Anatext et le Lexicoscope (O. Kraif)
  • Gestion de bases lexicales avec iPolex et Jibiki (M. Mangeot)
  • Atelier sur le Traitement Automatique des Langues Africaines (TALAf) (E. Schang et M. Mangeot)
Comité scientifique


Jana Altmanova
Università di Napoli Orientale
Georges Antoniadis
LIDILEM, Université Grenoble Alpes
Valérie Bellynck
GETALP-LIG, Université Grenoble Alpes
Ibrahim Ben Mrad
Université de Tunis-La Manouba
Hervé Blanchon
GETALP-LIG, Université Grenoble Alpes
Xavier Blanco Escoda
Universitat Autonoma de Barcelona
Christian Boitet
GETALP-LIG, Université Grenoble Alpes
Mohamed Bouattour
LLTA, Université de Sfax
Catherine Carras
LIDILEM, Université Grenoble Alpes
Thierno Cisse
Université Cheikh Anta Diop, Dakar
Manuel Célio Conceição
Universidade do Algarve, Faro
Anne Condamines
Université de Toulouse 2
Rute Costa
Universidade Nova de Lisboa
Luc Damas
LISTIC, Université de Savoie Mont Blanc
Patrick Drouin
Université de Montréal
Emmanuelle Esperança
GETALP-LIG, Université Grenoble Alpes
Cécile Frérot
ILCEA4, Université Grenoble Alpes
Francis Grossmann
LIDILEM, Université Grenoble Alpes
May Hobeika Haddad
CERTTA-ETIB, Université Saint Joseph, Beyrouth
Olivier Kraif
LIDILEM, Université Grenoble Alpes
Marie-Claude L'Homme
OLST, Université de Montréal
Teresa Lino
Universidade Nova de Lisboa
Gabrielle Le Tallec Lloret
Université Paris 13
Mathieu Mangeot
GETALP-LIG, Université de Savoie Mont Blanc
François Maniez
Université Lumière Lyon 2
Patrice Pognan
INALCO, Paris
Alain Polguère
ATILF, Université de Lorraine
Christophe Roche
LISTIC, Université Savoie Mont-Blanc
Didier Schwab
GETALP-LIG, Université Grenoble-Alpes
Gilles Sérasset
GETALP-LIG, Université Grenoble-Alpes
Philippe Thoiron
Université Lyon 2
Amalia Todirascu
Université de Strasbourg
Mutsuko Tomokiyo
GETALP-LIG, Université Grenoble-Alpes
Agnès Tutin
LIDILEM, Université Grenoble-Alpes
Marc Van Campenhoudt
Tradital, Université Libre de Bruxelles
Maria Teresa Zanola
Università Cattolica del Sacro Cuore, Milan

Droits d'inscription
Pour une inscription avant le 1er juillet 2018 : 100 € pour l’ensemble du colloque (75 € étudiants et doctorant), 60 € pour les journées scientifiques seules (50 € étudiants et doctorant), 60 € pour les journées de formation seules (50 € étudiants et doctorant). 

Pour une inscription après le 1er juillet 2018 : 120 € pour l’ensemble du colloque (100 € étudiants et doctorant), 70 € pour les journées scientifiques seules (60 € étudiants et doctorant), 70 € pour les journées de formation seules (60 € étudiants et doctorant). 

Gratuit pour les étudiants et personnels des universités de l’Académie de Grenoble.
Bien que nous nous efforcions de trouver des solutions, le réseau LTT ne peut aucunement garantir qu'il prendra en charge le déplacement et l'hébergement des intervenants du Sud. Il conseille vivement à ceux-ci de solliciter une aide institutionnelle auprès de leur université ou d'un bailleur de fonds local, tel leur Bureau régional de l'Agence universitaire de la Francophonie, et de ne pas tarder à entamer les démarches pour obtenir un visa.

Dates importantes
- 15 mars 2018 : date limite de réception des communications
- 15 avril 2018 : réponse aux auteurs
- 1er juillet 2018 : date limite pour l’inscription à tarif réduit
- 25 et 26 septembre 2018 : ateliers et journées de formation
- 27 et 28 septembre 2018 : journées scientifiques du colloque

Mathieu MANGEOT
GETALP-LIG Bureau 338
Bâtiment IMAG, 700 avenue Centrale
F-38400 St Martin d’Hères France
Tel : +33 4 57 42 15 26 / +33 4 79 75 81 89

Δεν υπάρχουν σχόλια: