Expériences de traduction ...
Blog de Michel Politis, Professeur au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d'Interprétation de l'Université ionienne (Corfou - Grèce)

Πέμπτη, 14 Ιουλίου 2011

Διεθνές Συνέδριο: VERS LE PLURILINGUISME : 20 ANS APRÈS

VERS LE PLURILINGUISME : 20 ANS APRÈS
MSH d'Angers, France, 21-23 mars 2012
Date limite d’envoi des propositions : 1er septembre 2011


Il y a vingt ans exactement paraissait un numéro spécial du Français dans le Monde - Recherches et Application, intitulé « Vers le plurilinguisme ». Ce Numéro, coordonné par Daniel Coste et Jean Hébrard, s'interrogeait sur les relations entre plurilinguisme et école dans différents contextes historiques et géographiques.

Tout en restant fortement en marge des courants dominants de la didactique anglophone (D. Moore et L. Gajo 2009), les travaux visant à apporter des réponses à ces interrogations se sont progressivement multipliés en France et dans d’autres pays de langue romane et de langue allemande (Cf. par exemple Hufeisen. & Neuner. (dir.) 2003, Kleppin, K. (2004), Beacco 2003, Billiez et al., 2003, Candelier et al., 2003, 2008, Castellotti et al., 2001, 2010, Molinié 2006, Moore 2006, Kramsch, Levy et Zarate (dir.) 2008).

Aujourd’hui, les « didactiques du plurilinguisme » connaissent un essor important et ont acquis une réelle visibilité, du moins dans le champ de la recherche et des politiques linguistiques et éducatives. En atteste la place qu’occupe depuis une quinzaine d’années la notion de compétence plurilingue et interculturelle dans les travaux du Conseil de l’Europe et, progressivement, dans la plupart des systèmes éducatifs européens.

La constitution en 2008 d’un groupe de chercheurs des Universités de Nantes, Angers et Le Mans dont résulte le « Projet Pluri-L » , s’inscrit dans cette évolution. Mis en place pour étudier les leviers et les freins susceptibles de promouvoir ou d’entraver le développement du plurilinguisme dans les contextes éducatifs de la région, le « Projet Pluri-L » est aujourd’hui à mi-parcours.

En plaçant ce colloque sous le signe du 20ème anniversaire d’un ouvrage qu’elle considère comme la marque d’un tournant important, l’équipe du « Projet Pluri-L » souhaite proposer un lieu d’échanges ouvert aux chercheurs travaillant sur des problématiques proches, dans le but de confronter pratiques et résultats de recherches.

Les évolutions et les grands débats autour de la conception du plurilinguisme seront au cœur de cette rencontre scientifique. Elles concerneront notamment la prise en compte de la variation langagière comme partie intégrante d'une compétence plurilingue, la question des articulations entre socialisations langagières familiales et scolaires, ou encore celle des politiques éducatives et de la formation des maîtres pour le développement de pratiques plurilingues réflexives et fondées sur le dialogue entre langues.

Les communications seront articulées autour de trois axes thématiques présentés ci-dessous.

1. Représentations et pratiques langagières
On s’intéressera, dans cet axe, aux représentations des acteurs (enseignants, élèves, parents d’élèves, étudiants) concernant les statuts des langues, leurs modes d’appropriation et de développement des compétences et répertoires langagiers. Les pratiques langagières, provoquées ou non par le chercheur, seront étudiées en tant que lieu où se manifestent, se construisent et se modifient les représentations et l'imaginaire langagier en général. On pourra analyser les résistances, obstacles ou leviers que ces dernières peuvent constituer pour la mise en place de supports et de modes de travail plus adaptés à une vision et une pratique ouverte aux langues et variétés de langues qui circulent dans et "autour" de l'école. On s'efforcera de confronter des recherches conduites sur des terrains éducatifs institutionnels variés, du point de vue de l’âge des publics, de la place accordée aux langues par l’institution, etc.

2. Appropriation et enseignement
Cette thématique réunira des études qui portent sur l’articulation entre les pratiques d’enseignement et le développement des compétences plurilingues. Les propositions de communication pourront porter sur des démarches didactiques centrées sur les questions de variation langagière et de diversité linguistique. Les enjeux et impacts de ces démarches dans le développement des compétences en langues des apprenants seront au cœur des interrogations. On s'interrogera notamment sur les liens entre l’étendue des répertoires linguistiques des apprenants, leur conscience linguistique permettant de mobiliser la/les variété/s attendue/s (norme contextuelle), et leur capacité à transposer/appliquer des savoirs et savoir-faire pour s’approprier de nouvelles variétés. L’articulation entre les processus de socialisation langagière dans et hors de l’école constituera aussi une des problématiques clefs de cet axe.

3. Politiques linguistiques et éducatives publiques
Les communications relatives à ce 3ème thème interrogeront les politiques linguistiques et éducatives publiques des institutions internationales, nationales ou des politiques conduites à des échelles plus locales (régions, circonscriptions, établissements,…). Les présentations pourront consister en une analyse critique de la conception et/ou de la mise en œuvre de ces politiques ou encore, de leur réception par les acteurs concernés (enseignants et autres professionnels des institutions éducatives, élèves/étudiants, parents). Elles pourront prendre appui sur des outils, démarches et matériaux diversifiés parmi lesquels on compte, de façon non exclusive, les approches relevant de l’éducation comparée. On pourra également adopter une perspective historique pour comprendre l’évolution du concept de plurilinguisme, de la manière dont les politiques linguistiques et éducatives s’y réfèrent (ou non) et des moyens de la mise en œuvre de ces politiques dans des contextes particuliers. 
 
Conférenciers invités
• Daniel Coste, ENS, Lyon, France.
• Danièle Moore, Université de Vancouver, Canada.
• Luci Nussbaum, Universitat Autònoma de Barcelona, Espagne.
• Khaoula Taleb-Ibrahimi, Université d’Alger 2, Algérie
 
Format des contributions :
Les propositions de communication ou de symposium (le formulaire est en téléchargement sur cette page) seront anonymées et soumises au comité scientifique (double lecture) qui en évaluera la pertinence et la rigueur scientifique.
Les auteurs veilleront à indiquer clairement l’objectif de leur présentation (questions de départ et/ou hypothèses), leur cadre théorique, la méthodologie utilisée, et les grands axes de leur présentation.

Calendrier
• Date limite d’envoi des propositions : 1er septembre 2011
• Retour après expertise en double aveugle par le CS : 15 novembre 2011
• Colloque : 21-23 mars 2012
• Envoi des articles : 1er juin 2012
• Retour après expertise : 1er septembre 2012

Publication : les actes du colloque seront mis en ligne sur le site du projet PLURI-L (http://www.projetpluril.org/). Une sélection d’articles sera publiée dans un ouvrage collectif. Les deux formules donneront lieu à une évaluation préalable par un comité de lecture.
Contact et inscriptions : colloque2012@projetpluri-l.org
Les formulaires pour soumettre un résumé sont en ligne : http://www.projetpluri-l.org/colloque2012/formulaire
Site du colloque: http://www.projetpluri-l.org/colloque2012

Δεν υπάρχουν σχόλια: