Expériences de traduction ...
Blog de Michel Politis, Professeur au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d'Interprétation de l'Université ionienne (Corfou - Grèce)

Πέμπτη, 12 Ιανουαρίου 2012

Communication et traduction des connaissances Appel à contribution - Date d’échéance: 15 mars 2012

Résumé

Le Global Media Journal - Canadian Edition propose un numéro spécial sur la « Communication et la traduction des connaissances ». Dans ce numéro, la compétence communicationnelle n'est pas seulement comprise dans les seules limites des attentes traditionnelles, mais dans celles plus diverses de sa nature hautement plus complexe. Plus précisément, la communication est partie intégrante de la traduction et de la transmission du savoir—deux éléments importants du développement contemporain. La traduction entendue comme un processus de communication exprime son aspect transformationnel prédominant. Lorsqu’on intègre savoir et outils méthodologiques entre les disciplines, le processus de communication a besoin de traduire différents langages disciplinaires, cultures et paradigmes épistémologiques. D'où la traduction des connaissances et, par là, leur communication globale.

Annonce
APPEL À CONTRIBUTION
Global Media Journal -- Édition canadienne Volume 5, Numéro 1 (2012)
Communication et traduction des connaissances


Rédacteurs invités: Dr. Mahmoud Eid & Dr. Salah Basalamah (Université d'Ottawa)
 
Argumentaire
L’une des facultés les plus uniques aux êtres humains tient dans leur possession d’un large éventail de moyens
qui leur permettent d’interagir. Bien que la communication dans le contexte contemporain soit habituellement entendue en rapport avec ses moyens technologiques, il est important de reconnaître la diversité des éléments qui s’étendent au-delà des outils qui synthétisent l’apparat de l’interaction humaine. On peut interagir par exemple par l’émotion, le discours et le langage corporel intégrant des mécanismes de communication qui jouent un rôle premier dans le développement des relations et des sociétés ainsi que dans celui de la
traduction des connaissances. Ainsi, la compétence communicationnelle ne devrait pas seulement être comprise dans les seules limites des attentes traditionnelles, mais dans celles plus diverses de sa nature hautement plus complexe.

Plus précisément, la communication est partie intégrante de la traduction et de la transmission du savoir—deux éléments importants du développement contemporain. Similaires en cela à plusieurs aspects des études en communication, ces efforts permettent un engagement multidisciplinaire et requièrent l’adaptation d’une variété de dimensions perceptuelles en vue d’explorer plus profondément les cheminements communicationnels. La traduction des connaissances est la communication et l’adaptation du savoir entre individus, groupes et unités organisationnelles dans une société donnée, ainsi que de communautés connectées de par le monde. La traduction, ainsi plus largement comprise, peut être considérée comme une représentation paradigmatique du processus de médiation récursive et transformative entre signe/sens and producteurs/récepteurs. La traduction entendue comme un processus de communication exprime son aspect transformationnel prédominant. Lorsqu’on intègre savoir et outils méthodologiques entre les disciplines, le processus de communication a besoin de traduire différents langages disciplinaires, cultures et paradigmes épistémologiques.
(...)

Date d’échéance: 15 mars 2012
Décision: 30 avril 2012
Publication: 15 juin 2012

Δεν υπάρχουν σχόλια: